L’Aventure de la Pierre – art sacré

Être sélectionnée pour participer à une exposition sur le thème unique
de « La Transfiguration » n’est pas une simple aventure,
cela devient un engagement …

L’Aventure de la Pierre

Le choix de la pierre, l’Albâtre translucide s’imposait (Albâtre du Brésil).
La Lumière divine ne pouvait qu’être traduite par une pierre très translucide, douce et blanche.
Le Christ Transfiguré jaillit de la pierre et les deux Prophètes reflètent la Lumière divine.

Quand le sujet épouse la pierre
Quand la pierre fait naître le sujet
L’osmose s’accomplit
Les textes se révèlent.

Le Traitement Symbolique de la sculpture

Laissée à l’état brut, la pierre livre directement sa force, sculptée – soit en laissant apparaître
les coups d’outils soit en la polissant – elle affine la compréhension et emmène vers le sujet.

Le Christ

« Ses vêtements devinrent blancs comme la lumière » (Matthieu 17,1-9)
Les traces dans sa robe laissées par les « coups d’outils » symbolisent principalement les rayons
de cette lumière.
Les rayons figurés au départ de sa main qui bénit font partie de cette lumière, et rejoignent
à l’arrière du bras gauche les grands rayons de son corps.
Son bras droit est « poli » pour mettre en valeur la main qui bénit.
Les Textes, les mains sont orientés pour mener au visage du Christ.

« …et il fut transfiguré…et son visage resplendit comme le soleil » (Matthieu 17,1-9)

Le visage est traité de façon sereine, l’albâtre translucide accentue l’effet de lumière.
L’auréole de lumière autour de son visage est accentuée par le polissage de la base des cheveux.

Élie

« Elie fut rappelé à Dieu et élevé dans les cieux grâce à un char de feu… »

Son manteau de feu est traité en « coups d’outils » pour laisser scintiller la lumière et vivre les flammes.
L’Etat de pierre brute pour accentuer encore son immatérialité.

Moïse

« Au sommet de la montagne du Sinaï il reçoit les Tables de La Loi …»

Le socle d’albâtre, laissé à l’état brut, sur lequel Moïse est assis représente
ladite montagne.
Le traitement en « coups d’outils » du corps est le même que celui du manteau de
flammes d’Elie. Cela rappelle le buisson ardent, épisode au cours duquel Yahvé lui est apparu.
Ces « coups d’outils » sont ceux que l’on retrouve dans les rayonnements diffusés
par la main du Christ.
Ainsi les deux prophètes sont dans la Lumière du Christ par la pierre brute et par
son traitement.

Quand l’outil devient sujet et laisse ses traces
Pour intensifier le message de la pierre « transfigurée ».